Aller au contenu
pansements
Illustration

Baisse de libido chez l’homme : que faire ?

Le cliché de l’homme toujours prêt pour un rapport sexuel ou un plaisir solo a la vie dure. Et pourtant, la libido (la pulsion sexuelle) masculine peut aussi connaître des périodes de baisse, voire être totalement absente. Que faire dans ces cas-là ? Le point avec le Dr Gwenaël Domenech-Dorca, sexologue.

Temps de lecture : 5 min

LA LIBIDO, C’EST QUOI AU FAIT ?

La libido, c’est l’énergie sexuelle au sens large. Dans son sens courant, la libido est à la fois le désir sexuel et sa réponse physique : pour l’homme, l’érection et l’éjaculation. Certains ont une libido très développée, d’autres un peu moins. Et qu’on ait un gros appétit sexuel ou pas, il est normal de connaître des périodes où on a un peu moins envie. Petite déprime passagère, coup de fatigue, contrariété… Rien de grave la plupart du temps, avec un peu de repos et une bonne hygiène de vie, on retrouve vite ses capacités. Pourtant, il arrive que les problèmes deviennent fréquents et qu’ils s’installent dans la durée.

 

 Chez les hommes, l’absence d’érection déclenche souvent une grande inquiétude. Mais il faut savoir que la libido n’est pas la même pour tout le monde et tout le temps. Elle varie en fonction de notre histoire personnelle, de notre forme physique et mentale, de l’état de la relation avec le partenaire... Une libido ‘normale’, ça n’existe pas ! On peut être heureux avec un rapport sexuel par mois, alors que certains ont besoin de beaucoup plus. Il n’y a pas de règle, l’important, c’est la satisfaction.

Dr. Gwenaël Domenech-Dorca Sexologue

 

1/3
français

déclare avoir connu une forme de troubles du désir ou de l'érection au cours des 12 derniers mois. 


LES PROBLÈMES D’ÉRECTION, ÇA ARRIVE À TOUT LE MONDE !

L’absence d’érection ou des érections de mauvaise qualité peuvent avoir de nombreuses causes. Et parfois, elles masquent des problèmes qui méritent d’être pris en charge.

D’abord des problèmes psychologiques : un deuil, un stress professionnel ou familial, une dépression ou tout simplement la routine qui fait baisser le désir, etc. Dans ce cas, la baisse de libido peut être très forte et surtout s’installer rapidement.

Ensuite, il peut y avoir des causes purement physiques : problèmes cardiovasculaires, diabète, baisse de testostérone…

« Dans ces cas-là, les problèmes d’érection s’installent petit à petit. Il est alors important de consulter pour traiter ces problèmes qui peuvent avoir des conséquences plus graves que la simple perte de libido. Évidemment, il peut aussi y avoir des causes plus évidentes comme une consommation excessive d’alcool ou de drogue par exemple dans le cadre de séances de chemsex, le manque de sommeil, etc. »

 

Bon à savoir

Pour trouver des solutions, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou un sexologue, par exemple en CeGIDD (Centre gratuit d’information, dépistage et de diagnostic).

DÉDRAMATISER… ET CONSULTER

Des problèmes d’érection ou de désir peuvent avoir des conséquences sur la santé psychologique : on peut se sentir déprimé, perdre confiance en soi, se renfermer... Pire, on peut se tourner vers l’alcool ou les drogues pour fuir la situation. Si le manque de désir vous gêne et perturbe votre vie, mieux vaut consulter. Il existe des solutions !

Le bon réflexe : prendre rendez-vous chez votre médecin traitant ou chez un sexologue.

« Les CeGIDD proposent des consultations anonymes et gratuites : les personnes qui rencontrent des difficultés sexuelles de tout ordre, ou même simplement des questions, peuvent venir consulter. C’est une démarche importante pour retrouver une sexualité satisfaisante dès qu’on en ressent le besoin : il faut dédramatiser, on est là pour ça ! »

Lors d’une consultation, le médecin, le sexologue ou le conseiller en santé sexuelle (infirmière, psychologue, conseiller familiaux…) établit un prédiagnostic avec des questions simples qui vont permettre d’éliminer les éventuelles causes physiques : depuis quand avez-vous des problèmes ? Avez-vous des érections matinales ? Quand vous vous masturbez, les érections sont-elles de bonne qualité ? Etc. Selon les cas, il pourra vous prescrire un traitement ou vous orienter vers un spécialiste.

« La solution la plus fréquente pour un prescripteur est les IPDE5*. Le problème c’est que cela ne permet pas toujours de retrouver une érection normale car ils ne font que renforcer/accompagner la réponse physique. Ils sont donc inefficaces en absence de désir.
Les examens sont parfois nécessaires. C’est un accompagnement en sexualité qui est important, même si les IPDE5 sont efficaces. »

*Les IPDE5 sont les traitements pour l'érection comme le Viagra ou le Cialis par exemple.

 Merci au Dr Gwenaël Domenech-Dorca, sexologue pour sa contribution.