Aller au contenu

Libre de choisir sa façon d’aimer et de se protéger ensemble

Que vous choisissiez l’exclusivité ou que vous vous donniez la possibilité d’ouvrir votre couple à d’autres partenaires, avec ou sans votre compagnon, cela implique de penser à vous protéger. Parce que prendre soin de vous et de l’autre est aussi une preuve d’amour.

Temps de lecture : 2 min

Dans la vie d’un couple, il se peut que la question de l’exclusivité sexuelle se pose. Aborder sereinement le sujet évite que le doute ou la peur ne s’installent. Elle permet aussi de parler naturellement de prévention. Se protéger pour protéger l’autre est un geste amoureux.

 

Ouvrir son couple, une décision prise à deux

Quelle que soit l’origine de la décision d’ouvrir votre couple, elle n’appartient qu’à vous deux. Les raisons de vous autoriser à aller « voir ailleurs » sont légitimes et peuvent même être partagées : c’est le fameux « plan à trois » (ou plus). La diminution des rapports sexuels, par exemple, peut tout à fait donner envie à vous-même ou à votre compagnon, voire au deux, de vous autoriser des relations en dehors du couple. Pour beaucoup, elles évitent la frustration et permettent de garder intacte la puissance des sentiments amoureux. En parler la première fois n’est pas forcément facile, mais cela peut être libérateur. Cette discussion vous permettra de savoir si votre compagnon se sent prêt à les pratiquer ou à les accepter.

 

Bon à savoir

Dans tous les cas, c’est la recherche du bien-être amoureux et le respect de l’autre qui est le plus important.

 

Des règles établies à l’avance

Une fois que votre couple s’engage dans une activité sexuelle « en dehors », il convient d’établir des règles que vous appliquerez rigoureusement, même s’il n’y a pas de règles universelles. Chaque couple les adapte à son degré d’acceptation. Mais quand vous entrez dans ce genre de relation, vous devez appréhender votre prévention différemment. De nombreux couples « ouverts » s’imposent, par exemple, d’avoir des pratiques sexuelles avec quelqu’un d’autre en utilisant systématiquement des préservatifs. D’autres utilisent la prophylaxie pré-exposition (PrEP) à la demande. Ces règles vous sont propres et ce, quel que soit le moyen de protection utilisé dans votre couple. 

 

Se protéger, par amour !

 Pour vous protéger et protéger vos partenaires, vous pouvez choisir :

●      le préservatif 

●      la PrEP (pour les personnes séronégatives au VIH). Associée au préservatif, elle vous protégera du VIH et des autres infections sexuellement transmissibles (IST) 

●      le TasP (pour les personnes séropositives au VIH). Associé au préservatif, il vous protégera du VIH et des autres IST

 

Pensez à vous faire dépister !

Comme lorsque vous êtes célibataire, il faut systématiquement vous faire dépister dès que vous avez été exposé au risque de transmission du VIH, aux IST et aux hépatites virales. Grâce aux centres gratuits CeGIDD, aux laboratoires et aux autotests VIH, il existe toujours un dépistage adapté à votre situation.

Si vous avez plusieurs partenaires sexuels dans l'année, il est recommandé de vous faire dépister tous les trois mois.

Vous pouvez partager cette expérience avec votre compagnon pour lui montrer que vous prenez soin de vous et donc, de lui. Ce geste permet d’instaurer une transparence au sein du couple, qui sera bienvenue si vous avez contracté une IST par exemple.

 

Chacun aime comme il l’entend.

La version « traditionnelle » du couple connaît beaucoup de variantes. Même si la version du couple exclusif à deux personnes est la plus fréquente, certains optent, par exemple, pour le « trouple », la version « à trois » du couple. D’autres envisagent le polyamour, cette possibilité d’aimer plusieurs personnes à la fois avec le consentement éclairé de toutes.